Minimaliste même dans le choix de ses relations

Le minimaliste apprend à bien gérer son temps. Il apprend à minimiser au mieux son environnement pour arriver à se dégager du temps pour ce qu’il aime vraiment.

Possédant peu de biens matériels, il passe donc moins de temps à les entretenir.
Ce qui lui fait gagner beaucoup de temps, à employer à autre chose qui lui plait.

Malgré tout, dans la vie de chacun. Même si l’individu a fait un gros travail personnel sur ses possessions; un tout autre paramètre peut lui faire perdre tout son temps et son énergie…

Ce sont « LES RELATIONS TOXIQUES ».
Et tout bon psychologue vous le dira : Il faut fuir les relations toxiques… !!!

Un style de vie minimaliste impose de faire le tri aussi dans ses relations. 
Pas très sympa me direz-vous ? Car les individus ne sont pas comme les objets que l’on jette. Et pourtant un tri s’impose si vous ne voulez pas vous empoisonner l’existence, ni vous faire perdre toute énergie, ni finir par vous rendre malade.

Anthropologiquement, nous pouvons définir 3 cercles relationnels, qui parfois s’imbriquent entre eux :

  1. Le cercle familial
  2. Le cercle amical
  3. Le cercle professionnel

Dans, le cercle familial, je distinguerai deux autres cercles à l’intérieur de la cellule « famille » :

1A. Notre petite famille (les parents et les enfants)
1B. Tout le reste de la famille proche, comme éloignée

Cercles

Un minimaliste cherchera à protéger en priorité son petit cercle familial (1A). C’est primordial. 
Protéger le noyau contre tous les électrons qui gravitent autour.
Afin de garder l’équilibre vital en harmonie avec nos convictions et le style de vie que l’on a choisi.
Car tous les maux viennent des mauvaises influences / fréquentations.

Un minimaliste fera le tri avec les personnes qui s’ingénient à nuire à son bien-être. 
Pour certains individus, un tri est malheureusement à faire au sein de leur famille proche ou éloignée (1B).
Pour d’autres, se sera un tri dans leur cercle d’ami (2).
Ou encore avec les relations professionnelles (3).

Nous avons toujours notre libre arbitre en ce qui concerne notre cercle familial et amical. Mais pas pour le cercle professionnel où les collègues nous sont (sauf exception) imposés par la Direction. Dans ce cas, un minimaliste matérialisera cette distance en s’entourant d’une carapace, évitant de parler en dehors du cadre strictement professionnel avec les collèges toxiques.

Parmi les relations toxiques, on distinguera, par quelques exemples :

  • Les individus qui absorbent tout notre temps.
  • Les individus purement intéressés.
  • Ceux qui ont sans cesse des services à nous demander.
  • Ceux qui nous mentent, triches ou nous apportent les problèmes à l’intérieur du cercle familial (1A).
  • Les manipulateurs.
  • Les envieux et les jaloux.
    Etc.

Le choix de nos relations aura des conséquences sur notre vie, notre temps, nos activités, mais aussi sur notre portemonnaie.

C’est pourquoi, il faut savoir bien s’entourer ou bien savoir se détâcher.

Une réaction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s