Accumulateur vs Minimaliste

Les Hoarders

C’est ainsi qu’on appelle aux Etats-Unis, les personnes présentées comme «accumulateurs compulsifs».

Le cauchemar suprême pour tout minimaliste.
Car son extrême opposé. Un véritable Genjutsu !

Qui a déjà vu, ces émissions du même nom, où l’on fait appel à des entreprises spécialisées pour littéralement désincarcérer un individu cerné par ces propres accumulations ?

Ces gens ont développé une pathologie(moderne) directement liée aux sociétés de production et consommation de masse.
Dans nos sociétés, on est tous constamment matraqué par le marketing, la publicité, les messages subliminaux.
À l’extérieur comme à l’intérieur.
Il n’y a plus où fuir cette tare… Tous les canaux de diffusion sont utilisés: télévision, internet, radio, transports, dans les rues… partout !

KungFuPanda

Seul la maîtrise de soi permet de ne pas sucomber…

Quand on y réfléchit bien, c’est quand même dingue que du matin au soir, on nous force vente à ce point « l’acquisition d’objets ». Ça aussi c’est pathologique.

Les hoarders ne sont présents que dans les sociétés d’hyper-consommation.
La grande majorité d’entre eux sont, sans surprise, aux USA/Canada et Europe.
Cela touche souvent des personnes fragiles psychologiquement. Des gens isolés, des victimes de dépression à répétition ou ayant subi un choc émotionnel.

En fait, il faut bien différencier 2 catégories:
La « Syllogomanie » et le « syndrome de Diogène ».
Le premier est un symptôme lié à un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif).
Le second est le trouble psychiatrique qui découle souvent au départ de syllogomanie.

À force d’accumuler des objets, la personne développe ce trouble mental lorsqu’elle n’arrive plus à se séparer de quoique ce soit.

Il y a plusieurs formes de syllogomanie:

Les plus courantes ⇓

  • La bibliomanie :
    La personne accumule essentiellement des livres, des journaux ou des revues.

Hoarder_01

Hoarder_02

Hoarder_03

Crédit : Groume | Flickr

  • Le collectionnisme :
    La personne est un collectionneur compulsif. Il regroupe des objets correspondants au même thème, dans un but d’accumulation. Ce sont souvent des objets hétéroclites, inutiles ou sans grande valeur marchande.
  • Le syndrome de Noé (Animal Hoarding) :
    La personne n’accumule pas des objets, mais des animaux…

Hoarder_14

Hoarder_15
Le syndrome de Diogène:

C’est la forme la plus extrême du trouble mental lié à l’accumulation.
La personne finit par vivre totalement recluse, n’entretenant plus du tout son logement.
Certains vivent dans une saleté corporelle et environnementale affolante.

Kitchen bookshelves, Essex.

Hoarders_23

Hoarders_21

Hoarders_24

Hoarders_25

Hoarders_26

Hoarders_20

Hoarders_28

Hoarders_29

Hoarders_30

Je n’ai pas fait cet article pour me moquer, ni juger ces gens en détresse.
Mais simplement informer de ce problème qui prend de l’ampleur.
Statistiquement, ce trouble est tout de même estimé entre 2% et 6% des personnes adultes. C’est énorme.

Un américain lambda possède en moyenne prêt de 300.000 objets !
(Réf. Joshua Fields Millburn)

Si toute la planète consommait comme les USA, il faudrait 4 Terres !

L’économie capitaliste est directement responsable du désastre écologique à l’échelle mondiale.
L’empreinte écologique individuelle de l’homme n’a jamais été aussi forte.

Chacun doit clairement prendre conscience que la survie de notre planète, et la nôtre; ne viendra jamais des politiques, encore moins des industriels et des lobby. Seul un changement de consommation individuelle, à l’échelle planétaire inversera « peut-être » la tendance.

Je pense que le mode de vie minimaliste peut largement y contribuer.

Comme disait Coluche:

« Quand on pense…
Qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! »

7 thoughts

  1. C’est tout à fait vrai. Il faut vraiment une prise de conscience générale afin d’essayer de « sauver « ce qu’il reste de notre planète…
    Merci pour cet article intéressant ( comme les précédents d’ailleurs 😉)

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis tellement surprise par les images que tu as partagé, c’est à ce demander comment des gens font ils pour vivre ainsi ? Ne se rendent-ils pas comptent que ces objets ne peuvent en rien leur apporter du bonheur mais au contraire empoisonner leur vie et leur santé ? merci pour cet article !

    J'aime

    • Merci à toi.
      Oui c’est fou… La 1ère fois aussi que j’ai découvert ce phénomène, j’étais effaré. Je ne pouvais l’imaginer.
      Tu as parfaitement résumé. Les objets leur empoisonne littéralement l’existence.
      Il leur suffit pourtant d’une seule chose, pour tout changer dans leur vie: « Faire le vide ».

      Aimé par 1 personne

  3. Article très bien rédigé et illustré ! Malheureusement les gens aiment accumuler objets en toutes sortes … C’est bien dommage ! On se sens tellement mieux lorsque l’on a moins de chose … Enfin ce n’est que mon humble avis 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s