Pourquoi je ne fais JAMAIS les Soldes

3..2..1… Top départ !
Ça y est, les soldes d’hiver seront lancées, ce mercredi 9 janvier 2019.

Pour une durée de 5 semaines.
25%… 50%… 70%
En veux-tu, en voilà !

Oui… Mais…
Non merci !

Depuis toujours, les soldes ne m’ont JAMAIS attirées.
J’irai même jusqu’à dire, que je m’en moque éperdument.

Pour autant, son impact m’irrite profondément.

Bien avant de découvrir le minimalisme, je n’ai jamais été intéressé par l’idée d’économiser des mois avant chaque soldes, pour me jeter dans l’achat effréné d’objets en tout genre, dont je n’ai finalement aucune réelle utilité.

Très clairement, si j’achète un objet, c’est toujours pour remplacer un autre précédent, qui est usagé.
Ou dans le cas d’un besoin primordiale, qui se présente à moi.

Je peux avoir ce besoin à n’importe quel moment de la vie. Et non, à une période précise.

D’où l’idée de faire un achat, uniquement, selon notre besoin réel.

Pour moi, les soldes, c’est le summum de l’arnaque des marchés, envers « les consommateurs ».

Très clairement, en 2019, à l’ère d’internet tout puissant et du e-commerce, les soldes n’ont plus du tout de légitimité.
Il y a des réductions constantes toute l’année.
Des ventes privés etc.
Et la concurrence y fait tellement rage, que le consommateur peut déjà obtenir des prix suffisamment avantageux, s’il fait l’effort de chercher un peu.

La première arnaque (la plus courante) pratiquée par les commerçants durant les soldes, c’est d’augmenter le prix des objets.
Disons, un vêtement.
Et le vendre tranquillement, tout aussi grassement.
Dans le cas d’un manteau vendu hors solde à 150€.
Il est passé à 250€ à 50% pendant les soldes.
Et donc finalement vendu pour 125€…
Au lieu de 75€, sans arnaque!

Certaines marques vont jusqu’à produire des collections spéciales pour les soldes. Bas de gamme à très très bas coût.
Ou d’autres enseignes ont fait de la vente dégriffée, un modèle économique, très rentable.

Il n’y a aucun contrôle.
Le marché dicte sa loi, à sa guise.

Ça me rappelle, un certain commerce en ligne qui a le vent en poupe en France, basé à Bordeaux.
Qui appâte les clients avec des prix barrés totalement délirants avec des 50% ou 70% sur ce même prix.
Une rapide recherche d’un produit, sur un comparateur de prix, permet de démontrer que le prix censé être soldé correspond en réalité en tout point, au prix réel non soldé de l’objet, à quelques euros près.

Je n’aime pas les soldes.

Car elles permettent de vider les stocks des magasins, des entrepôts…
Et recommander aux producteurs, encore et encore, toujours plus.
Un cycle sans fin, qui se répète à souhait.

Au final, on perpétue le même schéma.
C’est toujours plus de consommation.
De destruction des ressources.
Plus d’exploitation des pauvres qui produisent toujours plus vite, pour satisfaire les riches toujours plus impatients et capricieux.

Je pense qu’il faut urgemment que l’humain revoit son rapport global, à la consommation.
Ce doit être une remise en question individuelle et quotidienne.

Quand donc prendrons-nous conscience de ce qui se joue sur Terre?

Et privilégier de payer un objet au meilleur rapport qualité prix.
Plutôt qu’au moins cher à tout prix, au détriment de la qualité et des conditions de sa fabrication.
De ne remplacer que lorsqu’on ne peut pas faire autrement.
Cesser de suivre les modes stupides imposées.
Ne plus suivre leurs « tendances » dictées par des millionnaires/milliardaires qui sont parmi les plus grands gaspilleurs de la planète.

Artiste Maarten Vanden Eynde, Globe. Vent des Forêts (2013)

Sans compter la débauche humaine des « Black Friday ».

Qui n’a jamais vu ces vidéos, aux USA ou en France, où des milliers de consommateurs hystériques se ruent sur n’importe quel objet, sans même l’avoir regardé.
ça se pousse… ça se bagarre… ça se tire les cheveux… pour des futilités.

Le film « Minimalism » (2016) de Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus, montre certaines de ces scènes au tout début.
C’est affligeant !

Compilation YouTube – Folie Black Friday

Les centres commerciaux, sont devenus des temples voués à la divinité fictive « consommation ».
Incarnation du matérialisme et du consumérisme.
Ils sont devenus en l’espace de quelques années, de vrais parcs d’attractions.
Où les gens y passent tous leurs week-end, en famille, entre amis.
Pour certains, c’est même malheureusement devenu le seul endroit de sortie.

Quand je regarde juste autour de chez moi, à 10kms de superficie, il y a 4 géants centres commerciaux qui m’encercle…
Je suis pris en étau.

Bref, mon petit coup de gueule ne changera malheureusement pas grand-chose.

Mais si ce petit article permet de freiner ne serait-ce qu’une personne, ce sera déjà une petite victoire en soi.

Une réaction

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s